- Veillez à monter lentement sur les bordures de trottoir ou obstacles similaires.

 

– Lorsque vous vous garez, évitez de comprimer le pneu contre le trottoir.

 

– Évitez les démarrages sportifs, les virages trop rapides ou les coups de freins brutaux

Le non-respect de ces règles peut conduire à une détérioration de la carcasse du pneu. La plupart du temps, une boursouflure apparaît sur le flanc du pneu, signe que les câbles de l’infrastructure sont détruits. Les dommages qui s’en suivent peuvent provoquer des incidents en cas de vitesse élevée ou de fort chargement. Quoi qu’il en soit, la durée de vie du pneu s’en trouve nettement réduite.

– Faites contrôler l’équilibrage et le parallélisme de vos pneus

L’équilibrage, c’est-à-dire une bonne répartition du poids, est nécessaire pour supprimer les vibrations. On évite ainsi les usures prématurées des pneumatiques mais aussi des organes de suspension, direction, et des roulements.

Le parallélisme correspond à l’angle des roues par rapport à la voiture. En réajustant les roues par rapport au châssis, vous éviterez toute usure irrégulière et anormalement rapide de vos pneus. Lorsque les roues ne sont pas parallèles, cela provoque une usure anormale et entraîne une consommation excessive de carburant.

 

En réalisant la correction de ces défauts, votre voiture tiendra mieux la route et vous assurera une plus grande sécurité.

– Faites contrôler la pression toujours à froid (pneus n’ayant pas roulé depuis au moins 2 heures ou ayant roulé moins de 3 km et à allure réduite) sinon, ajoutez 0,3 bars à la pression de consigne.

Au fil du temps, votre pneu perd de l’air. Un pneu mal gonflé c’est :

– Votre tenue de route dégradée

– Votre distance de freinage qui s’allonge

– Votre consommation de carburant qui augmente

– Votre pneu qui risque d’éclater.

Attention, le gonflage à l’azote ne dispense pas de la vérification fréquente de la pression des pneus.

 

– Vérifiez votre valve

– Elle contribue à l’étanchéité du pneu et à sa longévité, c’est donc un élément très important.

– Étant soumise à de fortes pressions dues à la force centrifuge, elle se détériore progressivement

– À chaque changement de pneu, remplacez la valve

Elle doit toujours être est munie de son bouchon pour garantir une bonne étanchéité.

– Attention aux injections : L’injection par la valve de produits d’étanchéité (bombe anti-crevaison…) ne peut être qu’une solution partielle et provisoire. Ces produits peuvent poser des problèmes de compatibilité avec le pneu, la roue, la valve, un capteur de pression, etc.

Posted in: Pneumatiques 1